Entre deux mondes, O. Norek

Entre deux mondes, de Olivier Norek (FR), Michel Lafon, 2017

Synopsis :

Fuyant un régime sanguinaire et un pays en guerre, Adam a envoyé sa femme Nora et sa fille Maya à six mille kilomètres de là, dans un endroit où elles devraient l'attendre en sécurité. Il les rejoindra bientôt, et ils organiseront leur avenir. 

Mais arrivé là-bas, il ne les trouve pas. Ce qu'il découvre, en revanche, c'est un monde entre deux mondes pour damnés de la Terre entre deux vies. Dans cet univers sans loi, aucune police n'ose mettre les pieds. 

Un assassin va profiter de cette situation. 

Dès le premier crime, Adam décide d'intervenir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il est flic, et que face à l'espoir qui s'amenuise de revoir un jour Nora et Maya, cette enquête est le seul moyen pour lui de ne pas devenir fou. 

Bastien est un policier français. Il connaît cette zone de non-droit et les terreurs qu'elle engendre. Mais lorsque Adam, ce flic étranger, lui demande son aide, le temps est venu pour lui d'ouvrir les yeux sur la réalité et de faire un choix, quitte à se mettre en danger.vide.

Avis : 5/5

Personnages : 5/5
Décors : 5/5
Trame : 5/5
Emotion : 5/5
Globale : 5/5

Ayant littéralement dévoré la trilogie de Norek sur l'inspecteur Coste, je craignais que l'auteur saute du coq à l'âne, autant dans le style que dans le contenu.

Inutile de dire qu'une fois encore, mon coup de coeur Olivier Norek ne m'a pas déçu ! 

Autant élaborés qu'à l'habitude, j'ai aimé, détesté, admiré ou envié ses personnages. C'est la force de cet auteur qui arrive systématiquement à sublimer ses actrices et acteurs. Un peu plus et on pourrait penser qu'il les connaît personnellement. Il en définit si bien les contours, avec un tel brio...

Les décors ne sont plus situés en banlieue, dans le 93. Là, direction la Jungle de Calais ! Oui, Norek a osé travaillé sur ce thème trash et actuel. Ses recherches ont porté certains fruits, et quelques lignes vous horripileront à coup sûr. 

L'histoire est somme toute assez simple et il faudra vous fier au synopsis afin que j'évite de spoiler. Il y a du rythme, de l'intensité, un cockatails d'émotions ; il y a tout.

Si vous ne connaissez pas Olivier Norek, laissez-lui une chance. Un écrivain qui traverse de dures réalités, qui pointe du doigt les aléas d'une humanité décadente ou empathique. Selon votre sensibilité, vous pourrez même verser une larme.

Cet auteur a un avenir radieux devant lui, qu'il nous fera partager avec bien d'autre écrits.