La patience du Diable, M. Chattam

La patience du Diable, de Maxime Chattam (FR), Editions Albin Michel, 2014

Synopsis :
Un go-fast pris en flag qui transporte bien pire que de la drogue… Deux ados qui tirent sur les passagers d’un TGV lancé à pleine vitesse… Des gens ordinaires découverts morts… de terreur. Le Diable mène le bal, le monde est devenu fou. Lieutenant à la Section de Recherche de Paris, Ludivine Vancker comprend bientôt qu’un fil sanglant relie ces faits divers. Rien ne pourra l’empêcher de remonter la piste à sa source. Aux racines de la peur. Le Mal peut-il contaminer ceux qui le traquent ?

Avis : 5/5
Après La conjuration primitive et sa violence débordante, on retrouve des personnages centraux à travers La Patience du Diable : Ludivine et Segnon.
Cette fois, la violence à laquelle ils sont confrontés est à son apogée et ça pète de partout, sans véritable lien. Chattam excelle à nous plonger dans des scènes chocs avec des victimes peu envieuses tant il les torture.
Nos flics ne savent plus où donner de la tête et devront faire face au Diable et à ses sbires complètement disjonctés.
Le récit se lit facilement et l'on a envie de savoir qui se cache derrière un masque et qui tire toutes les ficelles.
Chattam a frappé fort avec La Patience du Diable, où il a plaisir à nous enliser dans la psychologie sinueuse de réels psychopathes.
Roman à lire sans modération !