Forteresse digitale, D. Brown

Forteresse digitale, de Dan Brown (US), Editions J.-C. Lattès, 2007

Synopsis :
Un code inviolable. 
Une menace pour la liberté.
Une femme en danger.

Salué comme le techno-thriller le plus réaliste et le plus captivant de ces dernières années, le premier roman de Dan Brown dépeint la limite incertaine entre la défense des libertés individuelles et les exigences de la sécurité nationale. 

À la National Security Agency, l'incroyable se produit. TRANSLTR, le puissant ordinateur de décryptage, ne parvint pas à déchiffrer un nouveau code. Appelée à la rescousse, Susan Fletcher, la belle et brillante cryptanalyste en chef, comprend qu'une terrible menace pèse sur tous les échelons du pouvoir. La NSA est prise en otage par l'inventeur d'un cryptage inviolable qui, s'il était mis sur le marché, pulvériserait tout le système du renseignement américain !
Emportée dans un tourbillon de secrets et de faux-semblants, Susan se bat pour protéger son pays et sortir l'agence de ce piège. Bientôt trahie par tous, c'est sa propre vie qu'elle devra défendre ainsi que celle de l'homme qu'elle aime. 

Avis : 5/5
A l'heure où l'on parle beaucoup de la NSA, de ses superordinateurs et de leur éthique, voici un roman à remettre au goût du jour.
Très peu connu, Forteresse digitale est le premier roman de Dan Brown. Malheureusement, il n'a pas trouvé le succès à l'époque. Il a fallu attendre qu'il publie Le Da Vinci Code avant d'être propulsé au devant de la scène (alors qu'il avait pondu de très bons romans auparavant).

Forteresse digitale est rythmé diaboliquement et nous fait tourner en bourrique dans un huit clos palpitant. Susan se débat corps et âme pour rétablir l'ordre.
En parallèle, on suit le péripéties d'un homme étrange qui a reçu pour mission de récupérer une clé de cryptage.
A mes yeux, ce roman reste le deuxième plus réussi de cet énorme auteur. A lire et relire, et à ne commencer qu'en prévoyant des nuits blanches !