Révélation brutale, L. Penny

Révélation brutale, de Louise Penny (CAN), Editions Actes Sud, 2014

Synopsis :
L’été s’achève et la nature réserve aux habitants de Three Pines un dernier éclat… terrifiant. Un mort est découvert dans l’endroit le plus vivant du village : le bistro d’Olivier. De prime abord, personne n’admet connaître le vieil ermite assassiné. Armand Gamache et son équipe reviennent dans les Cantons-de-l’Est pour sonder les strates de mensonges et de non-dits que dissimule le vernis idyllique des lieux. Des sentiers oubliés les conduisent au fond des bois, là où se cachent des secrets et des trésors honteux. Le chaos s’est infiltré dans cette beauté sauvage et ce qui attend l’inspecteur-chef n’est rien de moins qu’une révélation brutale.

Avis : 5/5
A nouveau du grand, très grand, Louise Penny. 
Dans cet opus, on trouve tous les codes nécessaires pour attirer quelconque lecteur dans ses filets. L'auteur joue à merveille avec ses personnages, autant les suspects, les enquêteurs que les locaux ordinaires. D'ailleurs, il n'y a rien d'ordinaire dans Révélation brutale. Les secrets sont bien enfouis, amenant à d'autres secrets. Encore et toujours des mensonges, des pensées étouffées, un cocktail que l'inspecteur Gamache devra résoudre pour apaiser la population.
Je l'ai trouvé par moment un peu long. Un petit clin d'oeil à la poétesse Ruth qu'on peut détester ou adorer pour ses interventions.
A coup sûr, Louise Penny devrait remporter un nouveau Agatha pour son oeuvre.