Un père idéal, P. Cleave

Un père idéal, de Paul Cleave (NZ), Editions Sonatine, 2011

Synopsis :
Jack Hunter a longtemps été un bon époux et un père idéal. Un homme bien sous tous rapports, hormis cette petite manie secrète et discutable : le meurtre violent de prostituées. Aussi son fils Edward ne s'attendait-il pas à ce que la police vienne un jour frapper à la porte de leur maison si tranquille pour arrêter le premier serial killer de l'histoire de Christchurch, Nouvelle-Zélande. Vingt ans plus tard, Edward est à son tour devenu un citoyen modèle. Comptable sans histoire dans un cabinet d'avocats de la ville, il a tout fait pour oublier et faire oublier ses sombres origines. Mais le jour où sa femme est sauvagement assassinée, c'est vers son père, toujours derrière les barreaux, qu'il va se tourner pour prendre conseil. Pourra-t-il faire autrement que de marcher sur ses traces ? L'instinct de tueur est-il vraiment héréditaire ? Autant de questions qu'Edward va devoir affronter durant une folle semaine qui verra sa vie bien rangée basculer dans l'horreur.

Avis : 5/5
Paul Cleave nous balade encore une fois dans une sombre histoire où le personnage principal est le fils d'un serial killer emprisonné. Lorsque sa femme est assassinée, Jack s'enfonce un peu plus dans ses questionnements. Va-t-il suivre son instinct de tueur ? Est-ce inscrit dans ses gènes ?

A travers une belle petite ville de Nouvelle-Zélande, l'auteur nous plonge dans un climat propice au sang.