La folle enquête de Stieg Larsson, J. Stocklassa

 

La folle enquête de Stieg Larsson, de Jan Stocklassa (SW), Editions Flammarion, 2019 

Synopsis :

Stieg Larsson a consacré une partie de sa vie à tenter de résoudre l’une des plus grandes énigmes politiques de son temps : le meurtre d’Olof Palme, Premier ministre abattu dans les rues de Stockholm en 1986. C’est après avoir fait mille fois fausse route puis approché de très près la vérité qu’il entame l’écriture de la fameuse trilogie. Des années après sa mort, le journaliste Jan Stocklassa a eu accès à l’intégralité de ses archives, secrètement entreposées dans un hangar. Il décide alors de prendre le relais : cinq ans de recherches, des milliers d’heures passées à éplucher les dossiers en quête de nouveaux indices, des agents étrangers et des intermédiaires en tout genre conduisent à des révélations qui permettent de relancer les investigations de la police. Enquête magistrale et véritable polar, le livre de Jan Stocklassa se dévore comme un roman d’espionnage qui lance le lecteur sur la piste de mouvements d’extrême droite européens, dont la menace grandissante obsédait déjà Stieg Larsson. C’est également un document unique et fascinant sur la vie de l’auteur de Millenium et sur la genèse de cette œuvre connue dans le monde entier.

Avis : 4.4/5

Personnages : 4/5
Décors : 5/5
Trame : 4/5
Emotion : 4/5
Globale : 5/5

Un livre bien atypique à la frontière du récit historique, du roman et d'une investigation journalistique. Mené par une belle plume qu'est Jan Stocklassa, cela donne un bouquin fort intéressant.

Le hic avec le journalisme de ce type, c'est que les détails sont si poussés qu'on s'y perd, notamment au niveau des individus. Les patronymes ne sont déjà pas toujours aisés à différencier, alors s'ils sont innombrables, cela donne une belle pelote de noeuds. Heureusement, en fin de livre, Stocklassa nous a dressé une liste des principaux personnages classée par genre : journaliste, enquêteur, suspect, etc. Un personnage qui ressort du lot ? Stieg Larsson, la pièce initiatrice de cette enquête, qui joue son propre rôle. Un clin à cet auteur qui aura marqué notre temps !

Pour mener à bien sa quête, Stocklassa a dû s'employer et naviguer à travers la Suède, l'Afrique du Sud et la République tchèque. Il ne s'est pas trop attardé à dépeindre les lieux à la Zola, et tant mieux. L'essentiel était là, à savoir une description détaillée de Stockholm et plus particulièrement du lieu où Olof Palme a été assassiné ainsi que les points de fuite du/des suspect-s.  

Toujours du fait d'une très grande investigation couvrant des années, la trame est par moment brouillonne. Il faut dire que le contexte est particulier. Palme est tué durant la période de Guerre froide ; Palme joue un rôle contre l'Apartheid en Afrique du Sud ; la Cia est trempée dans les affaires Iran et Contra ; le KGB place ses pions ; l'extrême-droite veut la peau de Palme, alors Premier Ministre. Menant une enquête annexe, Stocklassa se trouve alors invité à croiser ses informations avec celles nombreuses recueillies à son époque par Stieg Larsson. La quantité impressionnante d'archives le fait alors peu à peu glisser sur les traces de Larsson et il décide de reprendre son enquête sur l'assassinat de Palme. 

Forcément, ce roman qui n'en est pas moins manque d'émotions, logiquement. L'auteur a glissé ici et là des passages romancés pour égayer un peu les pages. 

J'ai fort apprécié cet ouvrage et ses théories, ses méthodes d'infiltration et les avancées faites dans cette enquête non résolue après plus de trente ans. On se retrouve plongé dans un univers fascinant et inquiétant ! Un excellent livre à conseiller.