Charade, L. Loison

Charade, de Laurent Loison (FR), Nouvelles plumes, 2016

Synopsis :

Un rythme effréné qui vous laissera le souffle court !

Il laisse derrière lui des cadavres de jeunes femmes atrocement torturées et de mystérieux messages. Ce cruel et terrifiant tueur en série est pourtant traqué par le meilleur flic du 36, le commissaire Florent Bargamont, et une brillante criminologue, Emmanuelle de Quezac.

Avis : 4.6/5

Personnages : 5/5
Décors : 5/5
Trame : 4/5
Emotion : 5/5
Globale : 4/5

De quoi bien terminer ce mois de janvier ! Voilà ma première impression une fois Charade terminé. Un auteur, Laurent Loison, que je découvre et qui mériterait une audience plus large à mon goût.

Malgré quelques clichés, l'écrivain a su dépeindre ses personnages avec justesse et précision. On y découvre à coup sûr un panel assez représentatif d'un commissariat quelconque, bien qu'il s'agisse ici du fameux "36". Le tandem Bargamont / de Quezac est particulièrement bien construit et complémentaire. 

Le défaut majeur de ce roman réside dans son intrigue. Comme on le dit, on sent venir cette fin-là ! C'est obligé, surtout si l'on est habitué à ce type de lectures. En criminologie, ce cas amène vite à ce scénario à cause des "défauts" du tueur à la charade. Il est dur d'en dire plus ici sans dévoiler de précieux indices. Le rythme est assez soutenu, voire même oppressant par moment et on se laisse facilement transporter par ce récit bien construit. 

Fatalement, le côté émotionnel se retrouve essentiellement dans les scènes de crimes assez...singulières. Rien de terrible quand on dort avec du Chattam sur la table de nuit, mais tout de même, il y a des détails qui peuvent faire frémir un novice. L'introspection de Bargamont au fil du livre est bien détaillée et l'on s'y identifie avec une facilité redoutable. Heureusement, plusieurs traits d'humour vienne illuminé ces pages très sombres. 

Un très bon roman, un auteur à suivre et des heures très bien investies.