Avec toi... peut-être, de S. Cassint

Avec toi... peut-être, de Sarina Cassint (Fr), Editions Addictives, 2018

Synopsis :

Quand Jade décoche une droite à un dragueur lourd en boîte, elle ne se doute pas que ce geste va bouleverser sa vie !

Car elle attire l’attention du vigile, aussi beau qu’imposant, qui porte bien son surnom : Monsieur Muscles. Il est secret, dangereux… irrésistible. Et pour la première fois de sa vie, Jade succombe à une nuit avec un inconnu.

Sauf qu’elle apprend quelques jours plus tard qu’il n’est pas seulement vigile et qu’elle va devoir bosser avec lui sur le projet le plus important de sa carrière. Entre attirance et agacement, Jade ne sait plus où donner de la tête.

De son côté, Monsieur Muscles dissimule de nombreux secrets, et certains pourraient s’avérer fatals…

 

Avis : 3/5
Personnages : 4/5
Décors : 4/5
Trame : 2/5
Emotion : 2/5
Globale : 3/5

Sarina Cassint, nouvelle auteure, en route pour sa découverte !

L'écriture est fluide, agréable, bien aérée et structurée. Le langage reste simple, point de fioritures inutiles ! De même pour les dialogues rondement menés.

Jade et Antoine sont attchants, parfois attachiants avec leur "je t'aime ; moi non plus". Il faut un certain temps également pour vraiment pouvoir définir de qui il est bon de se méfier, de qui ment, de qui tait des informations. Il y a encore bien des figures, mais elles restent standards ; des vrais amis, des salauds, des profiteuses, etc. 

On ne sait pas exactement où se déroule le roman, ce qui n'est pas d'une importance capitale. Les descriptions restent sommaires, ce qui ne ralentit pas le récit.

J'ai ressenti une grande déception quant à la trame. Au début, on pense déjà à la relation entre Jade et Antoine, le vigile. Etrange, le vigile est également architecte et devra bosser sur le projet de Jade. Le hasard, que voulez-vous ? Les secrets et petits mystères prennent franchement le dessus sur la relation amoureuse. Lorsque le voile est levé, aïe ! tout ça pour ça ? Sérieusement ? Alors que ça aurait pu devenir trépidant, que la tension aurait pu rythmer ce livre ! Dommage, dommage.

Deux émotions dominent ce roman : le désir et la rage. Si la seconde apparaît sporadiquement via plusieurs visages, le premier traverse tout le roman ! Deux personnes sont inondées de désirs, à tel point qu'on s'y plonge avec vice.

Pour un tout 1er roman, Sarina Cassint a plutôt réussi l'exercice.