Marée d'équinoxe, C. et R. Börjlind

Marée d'équinoxe, de Cilla et Rolf Börjlind (SW), Points, 2015

Synopsis :

Olivia Rönning, élève à l’école de police de Stockholm, a choisi, pour son mémoire de fin d’études, de plancher sur un « cold case » : le meurtre atroce, et non résolu, d’une inconnue enterrée vive sur la plage un soir de marée d'équinoxe. Seule la tête dépassait…

Première difficulté : le policier qui enquêtait alors a pris sa retraite, puis il a disparu.

D’autres obstacles vont surgir, mais Olivia est opiniâtre (trop, sa curiosité, qui dérange, lui vaudra d’être agressée) et ses recherches la mènent vers le milieu des sans-abri de la capitale.

Ceux-ci font l’objet d’attaques meurtrières de la part de jeunes néo-nazis, jusqu’à un réseau de prostitution de luxe et, surtout, aux portes de l’empire minier d’un industriel tout-puissant récemment décoré par le roi…

Avis : 3.6/5

Personnages : 4/5
Décors : 2/5
Trame : 4/5
Emotion : 4/5
Globale : 4/5

Découverte sympathique de ce duo d'auteurs avec Marée d'équinoxe. J'ai pu lire des romans bien moins intéressants émanant de grands auteurs.

Les protagonistes viennent de tout horizon et ont des liens assez étriqués au départ. Certains personnages présentent un bon caractère bien trempé et l'on s'y attache facilement. Le nombre d'individus fait que l'on peut s'y perdre parfois, ce qui provient sûrement davantage du fil rouge.

J'ai été assez déçu par le manque de description des diverses scènes. Fort dommage, surtout que le rythme n'en aurait pas souffert.

Si l'on croit se diriger vers une enquête, rapidement, les affaires se multiplient, divisant l'intrigue de base. Les éléments s'emboîtent petit à petit, venant du présent et du passé. J'ai trouvé que quelques détails semblaient téléphonés et que le hasard s'invitait trop souvent, parfois de manière improbable.

Néanmoins, sans vouloir faire la fine bouche, Marée d'équinoxe se lit rapidement et avec un grand intérêt. Les thématiques touchés sont si vastes qu'on y trouve de toute façon de quoi s'y faire les dents.

Très bonne découverte, un duo à suivre de près.