Code 93, O. Norek

Code 93, de Olivier Norek (FR), Michel Lafon, 2014

Synopsis :

Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d'autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d'un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire.

Et que penser de ces lettres anonymes qui dessinent une première piste : celle d'un mystérieux dossier, le «Code 93» ?
Une piste qui, des cercles huppés parisiens aux quartiers déshérités, fera franchir à Coste les limites du périphérique, et de la raison...

Avis : 5/5

Personnages : 5/5
Décors : 5/5
Trame : 5/5
Emotion : 5/5
Globale : 5/5

Nous sommes en juillet et je pense avoir découvert ma révélation de cette année 2017. C'est par le plus pur des hasards que je me suis perdu à la librairie au rayon "polars" et que j'ai craqué pour ce livre.

En lisant le synopsis, ça a fait tilt. Mieux encore, en tournant la première page, j'ai appris qu'Olivier Norek exerçait la profession de lieutenant à la SDPJ dans le 93. Quoi de plus naturel donc de tomber dans "Code 93" sur un certain Victor Coste, même poste au même endroit.

Au fil du bouquin, il convient que nul autre qu'un flic pouvait écrire ce récit. Il y a d'importans détails, ni trop ni pas assez. On aurait presque l'impression que cette affaire a existé.

Un humour typique d'un commissariat avec des personnages hyper attachants avec lesquels on arrive aisément à se projeter... et rire. L'équipe de Coste, on en rêve et les découvrir à la télé ne pourrait que fonctionner.

Finalement, ça se lit en douceur, le rythme est excellent, les chapitres courts et succints. Du coup, Olivier Norek vient d'augmenter son nombre de fans avec moi. D'ailleurs, tous ses romans se sont empilés sur ma PAL et j'ai hâte de voir l'évolution de Coste, Ronan et le reste de cette troupe de choc.