L'expédition, M. Kristensen

L'expédition, de Monica Kristensen (NW), Editions Gaïa, 2016

Synopsis :

L’inspecteur de police Knut Fjeld est en poste dans l’archipel du Svalbard. Il reçoit un appel au secours en provenance du 87e parallèle nord. Une expédition norvégienne est touchée par une épidémie inexplicable qui frappe hommes et chiens. Le chef de l’expédition refuse cependant d’abandonner?: le but, le pôle Nord, doit être atteint à tout prix. Knut Fjeld est un homme expérimenté et n’a guère le choix. On le dépose en plein désert arctique pour rejoindre cette expédition à la dérive, et la pression ne cesse d’augmenter au fur et à mesure que les hommes s’approchent du pôle. Dans l’ombre guette un danger dont personne ne peut imaginer l’envergure.

Avis 3.8/5
Personnages : 5/5
Décors : 5/5
Trame : 2/5
Emotion : 3/5
Globale : 3/5

A nouveau, Monica Kristensen nous emmène très loin au nord. A la base, elle navigue sur les terres du Svalbard, déjà septentrionales. Avec L'expédition, elle repousse les limites en nous emmenant au 87ème parallèle, sur la piste des grands explorateurs.

Chaque personnage a son lot de mystères, ses doutes, ses responsabilités dans ce qui ressemble vite à un fiasco programmé. Au fil des pages, on souffre avec ces héros bravant le froid, les tempêtes, les dérives de la banquise et bien sûr, des ours polaires loin d'un nounours pour bambin.

Sous cet aspect de huit clos, les morts s'enchaînent et l'enquête piétine. De l'émotion, oui, il y en a, mais par petites doses tant la trame se veut lente. Il va sans dire que la formation de l'auteure est si pointue qu'elle nous livre tous les détails liés tant à l'expédition qu'au climat détestable.

Ce roman reste un bon Monica Kristensen, pas son meilleur, mais il mérite bien un détour polaire.