Gataca, F. Thilliez

Gataca, de Franck Thilliez (FR), Fleuve noir, 2011

Synopsis :
Quel lien entre onze psychopathes gauchers et l'homme de Cro-Magnon ? 
Alors que Lucie Henebelle peine à se remettre de ses traumatismes, l'ex-commissaire Sharko se voit relégué à des enquêtes de seconde zone. Telle la découverte du corps de cette jeune scientifique, battue à mort par un grand singe. 
À nouveau réunis pour le pire, les deux flics plongent aux origines de la violence, là ou le génome humain détermine son avenir : l'extinction.
Bienvenue à GATACA...

Avis : 5/5

Personnages : 5/5
Décors : 5/5
Trame : 5/5
Emotion : 5/5
Globale : 5/5

A la fin de son ouvrage Le Syndrome EFranck Thilliez matraque le happy end, invitant le lecture à découvrir la suite. Dans Gataca, tout se passe une année après ces tragiques événements. 

Gataca... et les fameuses lettres G T C A bien connues. L'auteur sinue à merveille avec la génétique, les virus, Cro Magnon, Néandertal, la latéralité de criminels hyper violents. Cela fait à présent trois jours que j'ai fini ce roman, à la recherche d'un point négatif. En vain.

On y retrouve Henebelle et Sharko, les deux flics torturés. Tous les acteurs sont attirants et amènent de l'eau au moulin.

Le trame se passe en plusieurs étapes capitales, avec des rebondissements poussant le lecteur à tourner inlassablement les pages. Un chef-d'oeuvre littéraire qui ne peut pas laisser qui que ce soit indifférent. La maîtrise du récit et des éléments d'énigmes rendent ce bouquin plus qu'attrayant. Sans doute son meilleur roman, le plus abouti et complet.

Un page-turner qu'on ne demande qu'à être imité encore et encore tant la qualité paraît incommensurable !