Kill List, F. Forsyth

Kill List, de Frederick Forsyth (US), Albin Michel, 2015

Synopsis :
Identifiez-le. Trouvez-le.
Tuez-le !

La « Kill List » : le secret le mieux gardé du gouvernement américain. Les noms de tous ceux qui menacent la sécurité du monde.
Le Prédicateur : l’ennemi public nº1. Un fanatique islamiste qui incite les jeunes musulmans à tuer des personnalités occidentales de premier plan.
Le Traqueur : ex-US Marine, un des agents antiterroristes les plus redoutables des Etats-Unis.

Alors qu’une vague de massacres déferle sur l’Occident, ordre est donné d’éliminer le Prédicateur. Mais comment arrêter une ombre ?

«Vous aurez des frissons dans le dos en réalisant que tout ce que raconte Forsyth pourrait se dérouler aujourd’hui même… Les fans de Chacal ne seront pas déçus ! » The Express Tribune

« Un thriller qui carbure à la testostérone. » The New York Times

Avis : 4/5

Personnages : 4/5
Décors : 5/5
Trame : 5/5
Emotion : 4/5
Globale : 4/5

Oublions immédiatement la publicité trompeuse du New York Times qui classe Kill List dans la catégorie Thriller. Sur la couverture, même l’auteur prédit un « Roman »… Car si l’on s’attend à un livre palpitant, bourré de suspense à s’en mordre les ongles, la pari est perdu.

Au-delà de la forme, Frederick Forsyth n’a sûrement pas écrit ce livre n’importe comment. Au fil des pages, on s’imagine aisément que sa documentation doit remplir son bureau tant les détails et les précisions sont fournis. Rien n’est laissé au hasard, chaque arme, chaque analyse d’un office gouvernemental, chaque lieu et ambiance, tout est calculé et rédigé. De quoi ralentir le rythme, mais de quoi enrichir ses connaissances ainsi que notre plongée dans le réel.

Tout est si bien ficelé qu’on croirait à une histoire vraie ; ou à un scénario potentiellement achetable par Hollywood. D’après les recherches et rencontres faites pour poser son Kill List, la réalité doit être cruellement ressemblante. Une quantité de personnages de l’espionnage issues de plusieurs pays, des agents doubles, des contreparties, des retours d’ascenseurs d’une agence à une autre. 

Un roman sublime de par sa construction, un peu lente par moment. A lire cette année sans hésiter !