L’étoile de Strindberg, J. Wallentin

L’étoile de Strindberg, de Jan Wallentin (SW), Editions Fleuve noir, 2011

Synopsis :
Le corps d’un homme est retrouvé au fond d’une mine inondée en Suède, dans un état de conservation exceptionnel. Invité sur un plateau de télévision, Erik Hall, le plongeur à l’origine de cette découverte, rencontre Don Titelman, un historien taciturne, spécialisé dans les mythes et symboles occultes. À l’abri des oreilles indiscrètes, Hall lui confie que le cadavre de la mine tenait dans ses mains une croix qu’il a conservée en secret. Il n’a aucune idée de ce qu’il vient d’exhumer. Ni de la tempête que cela va déclencher…
Associée à une étoile, cette croix constitue la clé d’un mystère extraordinaire. Et pour le percer à jour, nombreux sont prêts à risquer leur vie.
Où se cache cette étoile ? De quel mystère est-il question ? Et surtout, pourquoi Titelman, étranger à tout cela, se voit-il précipité malgré lui dans une traque frénétique et meurtrière ?

Avis : 2/5
Un livre d’apparence attirant, mais cruelle désillusion. Nos personnages principaux n’ont pas de charisme, l’intrigue bancale ne tient pas la route et la fin, que dire, du fantastique qui débarque de nulle part et atterrit là, sous nos yeux. Je n’ai pas compris s’il s’agissait ou non d’un exercice de style pour l’autre. 
Une chose est sûre : ce sera mon seul et unique rendez-vous avec J. Wallentin