Horreur boréale, A. Larsson

Horreur boréale, de Asa Larsson (SW), Editions Gallimard, 2011

Synopsis :
Rebecka Martinsson, avocate fiscaliste de Stockholm, reçoit un matin un coup de téléphone affolé de Sanna Strandgard, son amie d’enfance à Kiruna en Laponie, lui annonçant la mort de son frère Viktor, retrouvé sauvagement assassiné au coeur de l’église où il officiait.
Viktor Strandgard, c’est un peu le Messie sédois : après un coma prolongé, l’homme avait écrit un livre sur son aller-retour dans le monde des morts et contribué activement à la création d’une église à Kiruna dont les disciples n’ont cessé de croître avec les années.
Quand Rebecka apprend que Sanna, qui a découvert le corps, est considérée comme la suspecte n°1, elle n’hésite pas à retourner dans le village de son enfance. Mais, dans la petite ville, sont arrivée ne fait pas que des heureux. Les trois pasteurs de l’église semblent avoir beaucoup de choses à cacher et la neige ne va pas tarder à se teindre de sang…

Avis : 3/5
Pour son premier roman, on notera une belle maitrise de l’univers policier et judiciaire. Le cadre merveilleux de Laponie nous fait frissonner, les personnages semblent bien mystérieux et s’abreuvent de vieux secrets enfouis. Malheureusement, à part les descriptions relatives aux divers cadres, impossible de s’imaginer les personnages principaux. On connait leurs pensées, leur âge, etc. mais rien ou alors trop peu physiquement. Le roman terminé, je n’arrive absolument pas à me faire une image d’eux. 
Autre bémol important à mes yeux : trop de religieux, de sectaires ! Bon, avec une couverture pareille, je ne m’attendais pas à un récit sur la pêche à la baleine… 
Classé dans la rubrique « thriller », je le placerais plutôt du côté des « policiers ».