Le syndrome E, F. Thilliez

Le syndrome E, de Franck Thilliez (FR), Editions Fleuve Noir, 2010

Synopsis :
Méfiez-vous le Syndrome E est certainement en vous…

Un film mystérieux et malsain qui rend aveugle…
Voilà de quoi gâcher les vacances de Lucie Henebelle, lieutenant de police à Lille, et de ses deux adorables jumelles.
Cinq cadavres retrouvés atrocement mutilés, le crâne scié…

Il n’en fallait pas plus à la Criminelle pour rappeler le commissaire Franck Sharko en congé forcé pour soigner ses crises de schizophrénie.
Deux pistes pour une seule et même affaire qui va réunir Henebelle et Sharko, si différents et pourtant si proches dans leur conception du métier.
Des bidonvilles du Caire aux orphelinats du Canada des années cinquante, les deux nouveaux équipiers vont mettre le doigt sur un mal inconnu, d’une réalité effrayante et qui révèle que nous pourrions tous commettre le pire.
Car aujourd’hui, ceux qui ne connaissent pas le syndrome E, ne savent pas encore de quoi ils sont capables…

Avis : 4/5
Le syndrome E, ou l’approche de la folie, de l’hystérie et des déviances de nos petits cerveaux de plusieurs points de vue. J’ai adoré l’inspecteur Sharko, un flic schizo qui tangue dangeureusement au bord du précipice. Epaulé par Lucie, elle aussi écorchée vive, les deux flics descendent en enfer, dans les années noires du projet MKultra, de la psychiatrie dans ce qu’elle possède de pire. Une terrible histoire sur la violence, sa naissance, son déclenchement aléatoire.
J’ai adoré l’histoire, un peu imprécise par moment, ce qui m’a dérangé. Sinon, un polar classique qui fait frémir, où l’on ne désire que tourner sa dernière page pour dormir plus serein.
Un bon Thilliez à qui il manque encore un petit quelque chose pour m’envoûter !