Le code Jefferson, S. Berry

Le code Jefferson, de Steve Berry (US), Editions Le Cherche midi, 2012

Synopsis :
Quatre présidents américains ont été tués alors qu’ils occupaient les plus hautes fonctions, Lincoln (1865), Garfield (1881), McKinley (1901), et Kennedy (1963). Quatre assassinats a priori sans rapport aucun, et pourtant… De retour aux Éats-Unis, à la demande de Stephanie Nelle avec laquelle il a travaillé au sein des services secrets américains, Cotton Malone ne se doute pas qu’il est sur le point de faire l’une des découvertes les plus étonnantes de sa carrière : l’existence d’une société occulte, fondée lors de la Révolution américaine, adoubée par George Washington, et qui, depuis lors, n’a cessé ses mystérieuses activités. Au coeur du secret, et peut-être de l’assassinat des quatre présidents, deux pages manquantes dans les actes officiels, relatives à une énigmatique séance du Sénat américain en 1793. Pourquoi, en 1835, le président des États-Unis de l’époque a-t-il dissimulé ces fameuses pages dans une place tenue secrète, et dont les coordonnées sont cachées derrière le fameux Code Jefferson, réputé inviolable ? Lancé dans une course contre la montre, ne pouvant faire confiance à personne, Malone, aidé de Cassioppa Witt, va devoir élucider bon nombre de mystères et d’énigmes afin de déjouer une conspiration dont les ramifications s’étendent au coeur même de l’État Américain.

Avis : 3/5
Un bon style avec une intéressante trame de fond sur le thème des pirates historiques, une société occulte équivalant à un puissant lobby. J’ai bien apprécié le rapport avec Jefferson et son système de cryptage.
A mes yeux, ce sont surtout les personnages qui manquent d’intérêt, de caractère, de profondeur. 
J’ai également trouvé le récit un peu long par moment, comme s’il fallait respecter un quota de caractères.