Bleu comme la peur, A. Cleeves

Bleu comme la peur, de Ann Cleeves (SCO), Editions Belfond, 2012

Synopsis :
Sur l’île la plus isolée d’Ecosse, battue par les violentes tempêtes d’automne, un vieux phare est le théâtre de meurtres étranges. Un final électrique pour ce quatrième et dernier volet des enquêtes de l’inspecteur Jimmy Perez. 

Par une nuit d’orage à Fair Isle, la directrice du centre d’ornithologie est retrouvée poignardée, des plumes blanches répandues en couronne dans ses cheveux. 
Qui a pu commettre un tel crime sur cette île minuscule, uniquement peuplée de quelques chasseurs d’oiseaux rares et de résidants qui se côtoient depuis toujours ? 
De retour sur les lieux de son enfance avec sa fiancée, Jimmy Perez va devoir mener l’enquête au sein d’une communauté qu’il connaît intimement. Privé de renforts à cause du mauvais temps, l’inspecteur ne pourra compter que sur lui-même pour délier les langues au plus vite. 
Car Fair Isle se referme comme un piège sur les insulaires affolés. Et, dissimulé parmi eux, l’assassin attend l’heure de frapper à nouveau.

Avis : 4/5
A part un petit manque de suspense, Ann Cleeves a réussi à m’emmener dans ce huit clos sur une île écossaise. A nouveau, l’auteur nous dépeint avec brio des personnages sombres et complexes, chacun taisant un secret. Tout le monde se soupçonne, une tempête les empêche de fuir, un climat propice à une belle enquête policière.