12/21, D. Thomason

12 21, de Dustin Thomason (US), Editions Calmann-Lévy, 2012

Synopsis :
Los Angeles, décembre 2012, et les graffitis annonçant l’apocalypse fleurissent sur les murs de la ville. Le Dr Gabriel Stanton les ignore le matin où une jeune interne l’alerte sur un cas rare de maladie infectieuse. Presque au même moment, Chel Manu, chercheuse au musée Getty, se voit confier par un homme désespéré un trésor enveloppé dans un sac de toile. Quelques heures plus tard, Stanton, scientifique reconnu dans le monde entier pour ses travaux sur les prions, reste impuissant face à ce patient dont les symptômes le terrifient. Et Chel, prodige universitaire spécialiste des Mayas, commence à déchiffrer un codex inestimable, qui recèle la clé d’un des plus grands mystères de l’histoire : l’anéantissement quasi instantané des royaumes mayas. Et si la même menace pesait sur notre civilisation ? À deux semaines de la date fatidique du 21 décembre 2012, le médecin et l’anthropologue n’ont d’autre choix que d’unir leurs forces pour prendre la fin du monde de vitesse.

Avis : 3/5
Un thriller basé sur le mythe du 21 décembre 2012. J’ai peiné à plusieurs moments, pas assez de rythme à mon goût. Les personnages se complètent idéalement et on y trouve ce que l’on veut. Il manque un petit quelque chose, un brin de folie, ou je ne sais pas…
Toutefois, en le refermant, j’ai eu l’impression que rien n’allait me manquer lorsque je le rangerais dans ma bibliothèque.