La formule de Dieu, J. R. Dos Santos

La formule de Dieu, de José Rodrigues Dos Santos (PT) aux Editions Pocket, 2013

Synopsis :
Printemps 1951, deux espions de la CIA épient une rencontre de la plus haute importance entre David Ben Gourion, « premier » Premier Ministre de l’État d’Israël, et Albert Einstein. L’objet de leur discussion : l’obtention de l’arme nucléaire par le jeune état juif et l’existence de Dieu.
Cinquante ans plus tard, Tomas Noronha, expert en cryptologie, est appelé au Caire par une mystérieuse jeune femme. Sa mission : déchiffrer un cryptogramme caché dans un document détenu par le gouvernement de Téhéran. Un manuscrit écrit de la main d’Albert Einstein dont le contenu pourrait bousculer l’ordre mondial.
Tomas Noronha devient alors un agent double censé collaborer avec les Iraniens pour informer l’Occident. Mais au cours de son enquête, il découvre que le fameux manuscrit contient beaucoup plus de choses que ne l’espéraient ses différents commanditaires. Il serait tout simplement la preuve scientifique de l’existence de Dieu.

Avis (2/5) :
Roman classé dans Thriller et pourtant, il ne n’a pas tenu en haleine très souvent. L’intrigue est bien ficelée, les personnages sympas. Le bémol principal, pour ma part, revient aux narrations qui tirent en longueur, surtout avec le passage au Tibet.
Par contre, les approches mathématiques et physiques, certes vulgarisées et longues, donnent une bonne consistance à ce livre.